Un recours contre les éoliennes

Non aux éoliennes. Tinlot le scande depuis longtemps déjà. Aujourd’hui, le collège va plus loin. En recours au Conseil d’État contre la décision du ministre Henry.

Un recours contre les éoliennes
éoliennes ©EdA

Des projets éoliens, Tinlot en a déjà vu passer plusieurs. Le dernier en date ? Un quatrième projet proposé – celui-là – par le promoteur Electrabel-SPE-Luminus. Son idée: implanter huit éoliennes au niveau de la route du Condroz, entre Ramelot et Terwagne. Sur le territoire de Tinlot, terre visiblement propice aux moulins à vent. Huit éoliennes de 3,4MW et de 150 mètres de haut, pales comprises. Autant le fonctionnaire délégué à l’urbanisme que le collège communal tinlotois s’étaient opposés au projet. À ce stade de l’analyse de la demande, la SPE-Luminus a cependant introduit un recours auprès du ministre Henry qui n’a pas suivi son administration ni d’ailleurs le souhait du collège puisque fin juillet, il décidait d’accorder le permis au promoteur. Une mesure qui s’accompagnait de toute une série de conditions.