Warnant satisfait de la parité face à Dison

Ce match nul récompense deux formations, Warnant et Dison, pour leur volonté d’aller de l’avant sans fermer le jeu. Le succès n’était pas loin.

Alain GILLES
 Warnant était content de ce match nul finalement.
Warnant était content de ce match nul finalement. ©Yves Bircic

Recevoir Dison rue Burettes ne s’apparentait pas à une dominicale facile pour les Warnantois. Cette équipe montante verviétoise est proche du podium. Elle possède d’ailleurs dans son effectif quelques pointures qui ont évolué en nationale. Et de fait. Malgré la montée et la force du vent, les Rouge et Bleu se voulaient offensifs. Ils posaient leur jeu au sol et maitrisaient le cuir dans leur rang. "Nous sommes bien rentrés dans la partie", lançait Rico-Garcia, leur dernier rempart expérimenté. Et pourtant, Fransolet plongeait sur la gauche. Son centre trouvait la reprise de Scevenels contrée in extremis dans le petit rectangle. Sur la riposte, Mara sollicitait la vigilance de Bizimana. Toutefois, à l’approche de la demi-heure, les visiteurs se voulaient moins fringants. "Il faut tenir jusqu’à la pause", insistait leur gardien. Sur une rentrée en touche de Timmermans de la droite, Mabanza remettait de la tête dans la foulée de Biscotti qui nettoyait la lucarne de Rico-Garcia (1-0). Nullement décontenancés, les Verviétois repartaient à l’offensive. Clerbois, trop libre dans le rectangle, ajustait un pointu qui obligeait Bizimana à constater les dégâts (1-1). La Delfa et Meunier rencontraient aussi toute l’agilité de Bizimana sur sa ligne de but.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...