Adel Bourard (Waremme) : « Oui, on est touché mentalement »

Waremme est retombé les pieds sur terre, dimanche, à Binche. Après son impressionnante victoire face à Hamoir, le 10 décembre dernier, les Stadistes n’ont pas fait le poids face au huitième de classe. " Une fois de plus, on ne parvient pas à gérer les moments forts. Jusqu’à la 30e, on a très bien joué et puis on a peu lâché prise , explique Adel Bourard. Maintenant, quand tu donnes deux goals en cinq minutes, c’est compliqué. Pourtant, je reste persuadé qu’une équipe comme Binche n’est pas plus forte que la nôtre. "

T.B.
 Adel Bourard.
Adel Bourard. ©Léva 

Il n’empêche qu’avec la victoire de Seraing, Waremme réalise une mauvaise opération. "Ce qui manque au groupe ? Un 9 qui marque. Dimanche, on ne s’est pas créé beaucoup d’occasions alors qu’on jouait bien. C’est là où le bat blesse. Les qualités sont là mais il faut un déclic à cette équipe, estime l’ancien joueur de Stockay. On est capable de faire de meilleurs résultats. Pour l’instant, on est touché mentalement, ce qui est normal. L’opération maintien va être compliquée jusqu’au bout."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...