Des défaites contre Ougrée, Sprimont et Eupen qui font mal

Pas besoin de chercher ce qui, lors des 18 premiers matchs de Fize, a déçu. " Ce sont ces matchs perdus face à des équipes qui, au classement, sont dans le bas et étaient a priori à notre portée, résume Jean-Guy Eyckmans. Je pense à ces revers face à Ougrée, Sprimont et aussi, dans une moindre mesure, face à Eupen. Les deux premiers clubs cités ont dû attendre de jouer contre nous pour nous gagner leur premier match cette saison. Quand on y pense, c’est un peu fou. Moi, je me dis que si on doit finir dans le Top 5 comme on le veut selon nous objectifs, on ne doit pas perdre des plumes, sauf respect, face à ces clubs-là. Mais, voilà, ajoutez-nous ne serait que cinq points en plus et on jouerait encore assez clairement le titre. Il ne faut en vouloir à personne. C’est comme ça. La saison n’est pas finie et il nous reste des objectifs à atteindre. Je suis sûr qu’avec ce groupe, on peut y arriver… "

A.R.

Les transferts, comme certains spectateurs l’avancent, peuvent-ils être rangés dans cette catégorie, celle des déceptions ? "Deux joueurs sont partis et d’autres se sont sérieusement blessés au fur et à mesure, assure Eyckmans. Que voulez-vous faire avec ça ? Pas grand-chose, le coach n’y peut rien. Il a fait ce qu’il pouvait jusqu’ici et, globalement, la mentalité des gars est bonne. Ils sont là et se donnent. Fize a encore un bel avenir devant lui cette saison…" Fize doit y croire.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...