Alain Woolf: «Je n’ai vu que des sourires»

Toujours très actif et proche des joggeurs, Alain Woolf a enfourché son vélo pour faire le tour des parcours durant la course. à son retour au Hall des Templiers, nous lui annonçons qu’ils étaient donc 290 à s’être déplacés samedi matin. " Je suis vraiment satisfait , sourit l’organisateur. Vu le changement de date, les deux années sans course à cause du Covid et le fait que cela ait lieu un samedi matin, je suis très content. Personne ne s’est perdu et nous avons de beaux vainqueurs chez les hommes et chez les dames. "

Florian Caspers

Malgré une petite modification de parcours suite à l’ouverture de certains commerces, les tracés ont visiblement plu aux personnes présentes. "Certes, il y avait quelques endroits boueux et une belle grande mare d’eau, mais je n’ai vu que des sourires pendant la course, savoure Alain Woolf. Il y avait, comme à chaque fois, des basketteurs et des footballeurs qui viennent s’entretenir durant la trêve. Et puis, je peux compter sur mes proches pour m’aider. Sans oublier l’administration et l’ASBL du Hall. Le basket récupère certains bénéfices et d’autres sont versés à une association qui lutte contre le cancer. Tout le monde y trouve son compte. "

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...