Les Hutois, marathoniens le temps d’un match

À la fin du match à Flémalle, certains joueurs mosans regrettaient certainement de ne pas avoir enfilé une paire de baskets plutôt que des crampons nonante minutes plus tôt. Face au métronome flémallois, les Hutois n’ont en effet pas ménagé leurs efforts pour rester en place et contrer la possession locale. " Mes gars se sont bien battus. Tactiquement nous étions bien en place. En première mi-temps, nous n’avons quasi rien laissé aux adversaires " soulignait Manu Gorissen.

Alaric Dantine

Ses joueurs y ont par contre laissé un peu d’énergie. Les courses sont devenues plus compliquées après le repos. À l’image d’un Olaerts totalement lessivé de son inlassable pressing sur Kalam et Thiry. Au gré des minutes, les visiteurs ont néanmoins trouvé les ressources nécessaires pour se montrer dangereux. "Nous savions très bien que notre chance passerait par les contres. Et nous avons su nous créer des occasions" tenait à souligner le mentor hutois.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...