Et maintenant, Faimes B panse ses plaies

La défaite (logique) sur la pelouse de Limont aura permis à André Brugmans de constater les manquements dans son équipe. Le premier, et c’est sans doute le plus révélateur face à une équipe d’expérience, c’est l’absence d’un réel leader. Face à des Limontois parfois trop agressifs, il est vrai, les Étoilés sont tombés dans le piège. " Je n’ai pas compris pourquoi on avait baissé d’intensité après l’égalisation, pointait d’ailleurs André Brugmans."

Thomas Bastin
T.B.

Avec une moyenne d’âge qui dépasse à peine les 21 ans, les Faimois doivent encore apprendre certains rudiments de la division. À 3-1, alors que le navire étoilé était à la dérive, aucun des joueurs présents sur la pelouse n’a semblé tapé du poing sur la table pour tenter d’inverser la physionomie de la rencontre. Face à une défense bien repliée et sans aucun doute la plus expérimentée de la division, les Faimois se sont également montrés beaucoup trop naïfs. Seul un éclair de génie signé Mombaerts a fait plier le bloc limontois. Mais c’était évidemment trop peu que pour ramener quelque chose de cette partie.