Burdinne va devoir encore un peu attendre pour aller mieux

À notre arrivée rue de Chimpisse, on ne s’attendait pas à voir beaucoup de mines des bons jours. Début de semaine, les dirigeants burdinnois s’étaient séparés de leur mentor depuis de longues années, Jean-Christophe Piccart. L’heure était donc davantage à la concentration mais également à une certaine forme de pression tant le choc psychologique était attendu.

Alaric Dantine
 Eh oui Roby, les meilleurs jours ne sont pas encore pour tout de suite à Burdinne.
Eh oui Roby, les meilleurs jours ne sont pas encore pour tout de suite à Burdinne. ©Yves Bircic 

Un revirement de situation qui ne verra finalement jamais le jour en ce morose dimanche. "Avec la semaine que nous avons vécue, mes gars ne méritaient pas ça " soufflait Michaël Descamps, T1 par intérim.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.