Stefano Henrot tire la sonnette d’alarme à Hannut

Lors de la défaite à Ougrée, Stéfano Henrot était l’un des rares joueurs de Hannut à sortir la tête de l’eau.

Tom Viatour
 Stefano Henrot tire la sonnette d’alarme. Hannut file en mauvais coton.
Stefano Henrot tire la sonnette d’alarme. Hannut file en mauvais coton. ©Heymans 

Les temps sont durs à Hannut. Avec une troisième défaite de rang, le club s’enlise dans une spirale négative. Et même Stefano Henrot n’a rien pu faire pour empêcher son équipe de sombrer une nouvelle fois cette saison. Si le bateau est en train de couler, c’est parce que l’équipage n’arrive pas à vivre ensemble selon le médian de 33 ans. "Certaines équipes sont intrinsèquement plus faibles mais jouent avec plus de cœur, embraye le milieu de terrain. Les joueurs se battent les uns pour les autres tandis qu’à Hannut, chacun joue pour sa pomme. On a tendance à juger la performance des coéquipiers plutôt que de se concentrer sur son propre jeu. Il y a trop de critique et de jalousie entre les joueurs. Ça ne peut pas fonctionner si on continue à jouer dans cette atmosphère. Avoir du talent, c’est une chose mais il faut une ambiance adéquate pour être performant sur le terrain. Et puis, il ne faut pas oublier qu’on joue en P1. On est là pour l’amour du jeu, pour prendre du plaisir sur le terrain. Si on vient avec des pieds de plomb, avec tous les tracas du quotidien dans les crampons, ça ne marchera jamais. On doit se focaliser sur notre football. "