De Smedt: « Certains sont trop dans le confort »

Si les Momallois avaient connu une période compliquée après le gain de la première tranche, ils s’étaient parfaitement relancés face à l’ancien leader, Ferrières. « Ce sont vraiment les montagnes russes. J’ai vu tout ce que je voulais la semaine passée et, ici, plus rien » pestait Christophe De Smedt.

Alaric Dantine

En plus d’être bien apathiques dans le jeu en première période, les siens n’ont jamais semblé trouver le bon ton dans la communication durant la rencontre face à Braives. "Ils passaient leur temps à chercher un responsable parmi eux quand ils rataient une action ou perdaient un ballon. C’est vraiment triste de voir ça dans un sport d’équipe" pointait l’entraîneur momallois.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.