Marc Segatto: « On le sait: Solières, c’est tout ou rien »

Sur papier, cela semble être un derby disproportionné avec, à gauche, des Soliérois bien malades quoique quelque peu rassurés par leur dernière victoire, et à droite des Verlainois qui, globalement, sortent un bon début de saison.

A.R.

Dans les faits, pourtant, Solières et Verlaine se ressemblent bien plus que ce qu’on pourrait penser. La régularité dans le chef des uns et des autres n’est pas le point fort. "C’est vrai qu’avec Solières, on ne sait jamais à quoi s’attendre, avoue Marc Segatto. Ils ont des bons joueurs, c’est clair, ça, mais des fois, ils gagnent là où on ne les attend pas et des fois, ils perdent là où on ne pense pas que ça va arriver. Puis, dur de se faire un avis sur les vidéos via l’ACFF vu qu’ils ne nourrissent pas le système. Mais cette équipe est capable de fulgurances. Et de faire mal à tout le monde. Moi, je m’en méfie vraiment…"