À cinq, l’Escale se qualifie

Les Wawas ont réussi l’exploit de se qualifier aux tirs au but en comité réduit avec courage et abnégation.

Alaric Dantine
 Oui, l’Escale Waremme a souffert face à Roselies mais s’est quand même qualifié.
Oui, l’Escale Waremme a souffert face à Roselies mais s’est quand même qualifié. ©Yves Bircic

Les grands clubs ne meurent jamais. Véritable vivier du futsal hesbignon, l’Escale Waremme se retrouve confronté à son modèle depuis plusieurs semaines. Entre blessés et jeunes partis voir si le parquet n’était pas plus brun ailleurs, Damien Moor doit chaque semaine bricoler pour pouvoir aligner une équipe digne de ce nom. Et si en championnat, les Wawas ne parviennent plus à trouver le chemin de la victoire, ils ont su se transcender à l’occasion de la Coupe. "Nous avons joué avec cinq joueurs tandis que l’adversaire pouvait compter sur huit gars " expliquait l’entraîneur des visiteurs. Une situation compliquée qui n’a pas découragé la bande à Gillard. "Nous étions logiquement menés 2-1 à quelques secondes de la pause puis Steve Pantot a rétabli la parité. Heureusement pour nous " soufflait Damien Moor. Après la pause, les locaux vont continuer un Waremme qui essaie de subir au mieux. Riccardo, auteur d’un doublé, va d’ailleurs parvenir à placer les siens aux commandes notamment grâce à un gros travail de Thuys sur sa seconde réalisation. Roselies va néanmoins recoller au score avant la fin du temps réglementaire. Mais, c’était écrit que ces courageux Waremmiens allaient enfin être récompensés de leur abnégation. Pantot et consorts prenaient ainsi le dessus lors de la séance de tirs au but. "L’adversaire méritait peut-être la victoire en termes d’occasions mais nous avons su grandir dans ce match" se satisfaisait l’entraîneur qui a prévu de tester de nouveaux joueurs cette semaine.