Boesmans: « J’espère que le rythme va revenir rapidement »

Le dernier Condroz disputé par le Wanzois, c’était en 2019. Ce ne sera donc pas simple de se remettre dans le rythme.

Simon Mirguet
 Jean-Louis sait qu’exploiter la voiture à 100% sera difficile.
Jean-Louis sait qu’exploiter la voiture à 100% sera difficile. ©Heymans 

Ils n’ont plus disputé une spéciale ensemble depuis 2019, mais ils sont de retour ! Jean-Louis Boesmans et Thomas Wathelet seront demain au départ du Rallye du Condroz avec une Opel Corsa Rally4. "Cela me tenait à cœur de revenir à la compétition avec une voiture du top de la catégorie deux roues motrices, sourit le pilote wanzois. En tant que grand passionné, j’aime suivre l’évolution des voitures modernes. L’expérience se présente bien puisque l’Opel fait partie de ce qui se fait de mieux actuellement dans notre catégorie."