Cette fois-ci, Templiers n’aura pas tenu le leader en échec

Templiers-N.1

Alaric Dantine

Frustrant paradoxe pour les Nandrinois. Lors de leurs deux oppositions face à Ferrières, ils ont mené les débats à chaque fois pour au final repartir avec un petit point sur six. "Nous aurions dû rentrer aux vestiaires avec un but d’avance minimum et le match aurait été différent. Nous avons péché offensivement. Ça me fait une belle jambe d’avoir fait douter les Ferrusiens" souriait, non sans amertume, Pierre Sougnez. Car oui, l’actuel leader aurait pu perdre des unités en terres nandrinoises. "Templiers nous a embêtés mais en deuxième période nous avons su prendre le dessus. C’est très positif d’enchaîner deux victoires en 48 heures " concluait Philippe Caserini.