Et, à la fin, comme d’habitude, c’est Warnant qui saute Dejoie…

Les Warnantois ont souffert pour prendre la mesure de Stockay. Mais à la fin, Dejoie a sauté…

Anthony RIZZI
 Non, on ne passe pas dans la défense stockalie sauf… une fois.
Non, on ne passe pas dans la défense stockalie sauf… une fois. ©Yves Bircic

Cela semble clair: ce derby Warnant-Stockay va se finir sur un nul vierge. Pas de but, pas d’occasion, des défenses qui prennent clairement l’ascendant sur les attaques. On voit mal, alors qu’il reste à peine quelques secondes à jouer, comment Warnant va prendre l’avance ou même comment Stockay, pourtant auteur d’une grosse rencontre, pourrait trouver la faille dans cette défense locale. Puis, bon, un 0-0 résumerait bien la physionomie du match entre deux équipes fort proches l’une de l’autre pendant 89 minutes et qui ne mériteraient pas plus, ni l’une, ni l’autre, de "passer devant."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.