La tuile pour le Warnantois Philippe Crespin et le Verlainois Émilien Fransquet

On ne reverra plus les latéraux avant de nombreux mois. En cause, pour tous les deux, une grosse blessure à un genou. 

-
 La tuile pour le Warnantois Philippe Crespin et le Verlainois Émilien Fransquet.
La tuile pour le Warnantois Philippe Crespin et le Verlainois Émilien Fransquet. ©- 

Patience et travail. Deux vertus que Philippe Crespin, le défenseur de Warnant, et Émilien Fransquet, l’arrière de Verlaine, devront apprendre à conjuguer au futur dans les prochains mois. Tous deux ont en effet été victimes de très sérieuses blessures à un genou.

Ainsi, Philippe Crespin a été victime, à tout le moins, d’une rupture partielle du ligament interne du genou droit. On craint même une rupture totale des ligaments. Le divin chauve villersois doit encore passer une IRM samedi et aura le diagnostic définitif dimanche. "C’est la première grosse première blessure de ma vie et à 33 ans, ce n’est pas facile de composer avec cela", assure le latéral villersois. Lequel s’est blessé à l’occasion de la joute gagnée de haute lutte face à Meux. "J’ai été dans un contact avec Gilles Kinif, l’avant de Meux, narre-t-il. Et il est retombé sur mon genou. J’ai eu une première douleur. Le kiné du club m’a massé et ça avait l’air d’aller. Mais, sur la phase suivante, en recoupant un centre, j’ai ressenti un nouveau craquement. J’ai alors dû sortir…" Avec, plus que vraisemblablement, des mauvaises nouvelles. "Deux kinés m’ont examiné et sont quasi sûrs que ce sont les ligaments croisés. Ma saison est donc sans doute finie…"

Émilien Fransquet aussi

Même son de cloche du côté d’Émilien Fransquet, victime, pour sa part, d’une rupture partielle du tendon rotulien du genou droit, lui aussi. Après une rupture des ligaments croisés et une rupture du ménisque, occasionnées à gauche, c’est, déjà, la troisième grosse blessure pour le latéral de Verlaine âgé de 28 ans. "J’ai joué et forcé sur une tendinite la saison passée, avoue-t-il. Je suis venu à Verlaine comme ça en me disant que ça irait. J’avais mal, puis ça allait. Puis, ça revenait. Il y a trois semaines, j’ai entendu un gros bruit de craquement lors d’un exercice à un entraînement. J’avais compris…" Verdict: 5 à 6 mois d’indisponibilité pour Fransquet. "Tout va dépendre de la cicatrisation mais je vais me battre pour revenir le plus vite possible…" assure-t-il.