Martin Perin après son accident cardiaque : «Oui, j’ai cru y rester »

Le libero de Maaseik s’exprime pour la première fois depuis son malaise cardiaque samedi soir. Il l’avoue : il a eu très peur. 

Anthony Rizzi
Martin Perin après son accident cardiaque : «Oui, j’ai cru y rester »

L’expression est clichée mais sied parfaitement à la situation : on a frôle le drame samedi soir à Alost où Maaseik préparait sa saison dans le cadre d’une joute amicale. Dans les rangs du Greenyard, Martin Perin. On joue le 2e set et le Waremmien s’écroule. D’emblée, les secours s’organisent. Koen Luts, l’arbitre de la rencontre urgentiste chez les pompiers, et Ingels Brecht, un membre du staff d’Alost spécialisé dans la réanimation cardiaque, prodiguent les premiers soins à notre grand espoir régional sous les yeux de sa maman Gwendoline. Et... lui sauvent la vie avec un défibrillateur présent au club. Martin, 19 ans à peine, est emmené d’urgence dans un hôpital spécialisé dans la réanimation cardiaque à Alost.