Pas décisif sur le plan comptable, mais bien mentalement

Une victoire pour l’un, une lourde défaite pour l’autre. Hamoir et Solières ont beau compter le même nombre de points au classement, les deux formations ne sont pas dans le même « mood ». Il faut être honnête : si Hamoir joue à son meilleur niveau, il part avec les faveurs du pronostic sauf… qu’il joue chez lui où il gagne moins facilement qu’à l’extérieur. « Oui, c’est vrai qu’on prend plus de points à l’extérieur mais on reste quand même sur des gros matchs aussi chez nous comme contre Meux et Verlaine, dit Raphaël Miceli. On ne doit pas penser à ça. Il faut gagner et rien d’autre. »

A.R.

Même si Hamoir ne se met pas une pression excessive. "Non, je refuse de faire un bilan maintenant, insiste le T1 des Rats. On le fera après dix ou douze matchs. Pas avant, ça ne sert à rien. Là, on n’a plus encaissé depuis trois mi-temps. À choisir entre ne pas encaisser ou marquer, je préfère l’option deux. On tente de bosser ça à l’entraînement même si je ne suis pas Guardiola…"