Laenen et Goset écartent l’Ukraine et se qualifient pour les huitièmes de finale

La paire belge a parfaitement passé l’écueil des barrages pour rentrer dans le Top 16 de l’Euro U22 de beach-volley. Place à la Finlande en fin d’après-midi.

Florian Caspers
 Louis Laenen et Thibault Goset joueront leur place en quarts de finale en fin d’après-midi
Louis Laenen et Thibault Goset joueront leur place en quarts de finale en fin d’après-midi ©Heymans 

Au moment de voir le nom de l’Ukraine associé à celui de la Belgique lors du tirage au sort des barrages de cet Euro U22 de beach-volley, Damien Dupont avait prévenu: " Ce n’est pas un tirage évident.  "

La prudence était donc de mise pour Louis Laenen et Thibault Goset au moment de défier la paire Boiko-Bublyk. Un duo ukrainien qui prenait le meilleur départ (0-2), mais les Belges remettaient vite les pendules à l’heure pour mener 6-4. Les deux formations se tenaient alors de près jusqu’à 11-11, moment choisi par les Liégeois pour appuyer sur le champignon et faire le trou. De 13-11, le marquoir passait à 17-13. Et l’écart ne faisait que grandir. Le Waremmien et le Hervien finissaient par s’adjuger cette première manche sur le score de 21-15.

Et la marche en avant des Belges se poursuivait dès l’entame du deuxième set. Ils menaient rapidement 4-2 puis 8-3 sous les encouragements de Damien Dupont et de quelques supporters. Sûrs de leur force, nos petits Belges parviennent même à se forger une avance de six unités (17-11). Mais, point après point, Boiko et Bublyk vont relancer le suspense et recoller à 19-19. Mais le duo liégeois remet un dernier coup d’accélérateur et c’est finalement sur le score de 21-19 qu’il décroche cette deuxième manche et remporte donc le match.

Cette qualification pour les huitièmes de finale en poche, Louis Laenen et Thibault Goset vont maintenant encore essayer de franchir une étape supplémentaire. Pour cela, il faudra se défaire de la Finlande sur le coup de 16h40. Les Finlandais ont terminé en tête de leur poule, mais, selon Damien Dupont, ils font figure de " moins bon premier de poule  ". Mais il faut rester prudent car la réalité du terrain est parfois tout autre.