Haneffe-Marchin, le choc des malheureux

Assurées de ne pas monter en P3 depuis jeudi, les deux équipes s’affrontent pour du beurre.

Thomas Bastin
 À l’instar de Thyssen et Bechet, tout Marchin nourrit encore d’énormes regrets de ne pas être monté en P3, jeudi dernier.
À l’instar de Thyssen et Bechet, tout Marchin nourrit encore d’énormes regrets de ne pas être monté en P3, jeudi dernier. ©Léva

Moins de 72h après avoir loupé la P3 d’un fifrelin, Haneffe et Marchin doivent, déjà, retrouver les terrains. Un rythme soutenu qui ne fait évidemment pas les affaires des Templiers. Déjà émoussés par leur très belle saison, les Haneffois pêchent sur le plan physique. Jeudi, face à Lensois, Boris François et Luca Blasutig ont dû sortir sur blessure après moins d’une demi-heure. "Ma saison est terminée, j’ai trop forcé" , déplorait le dernier cité. Après la pause, Florian Stiernon et Tristan Mombaerts ont, eux aussi, dû céder leur place pour un problème musculaire.