Le karaté, un sport de famille qui demande des sacrifices

Habitués à voyager, Manon et Erwan peuvent compter sur leurs parents pour les aider à être dans les meilleures conditions.

R.H.
 Didier Jadoul, accompagné de ses deux enfants, croit en les possibilités de belles carrières d’Erwan et Manon.
Didier Jadoul, accompagné de ses deux enfants, croit en les possibilités de belles carrières d’Erwan et Manon. ©r.h.

Présent à l’entraînement, comme c’est le cas la plupart du temps, Didier Jadoul est un papa fier.Ses deux enfants performent et il s’en rend compte.Malgré cela, la victoire n’est pas le but suprême dans son rôle de parent." Avec ma femme, on ne leur a jamais demandé qu’ils gagnent des compétitions.Tout ce que l’on veut, c’est qu’ils mouillent leur kimono. "