De Voght, du terrain au banc

Dimanche, à Lensois, on joue la 55e minute quand Patrick Bonomi indique à Tom De Voght qu’il est remplacé. Comme souvent cette saison, le milieu de terrain, pourtant loin d’être mauvais au premier acte, va céder sa place sur l’échiquier des Patronnés. Mais n’allez pas croire que le joueur en développe une certaine frustration. « Lorsqu’on mène au score, mon rendement est moindre. J’ai plus de difficultés à faire le jeu » abonde le jeune homme de 24 ans.

A.D.

Jusque-là, ses coéquipiers et lui s’étaient d’ailleurs montrés peu créatifs. " À la mi-temps, le coach n’était pas satisfait. Nous ne mettions pas assez de rythme et d’intensité " pointe le médian. Un manque de vitesse en possession qui permettait d’ailleurs à leurs visiteurs de régulièrement repartir en contre. Des timides offensives toujours bien appréhendées par le bloc local avec notamment un De Voght presque impérial dans les airs, avant donc de céder sa place et voir ses couleurs facilement émerger. " On a bien lancé notre fin de saison, on sent qu’on n’est pas loin de monter même si le plus dur reste à faire " temporise le milieu défensif qui aura fort à faire dès ce dimanche face à la vivacité des jeunes faimois.