Michaël Lebe: «Je suis fier de mes joueurs et je n’ai rien à leur reprocher»

Même si au nombre d’occasions Braives a mérité son succès, Michaël Lebe pestait encore ce lundi contre cette décision arbitrale qui avait privé son équipe du but égalisateur à la 89e. « Je viens de visionner les images vidéo et Da Silva, qui a repris du front le cuir après qu’il eut été dévié par le mur, n’est jamais en position hors-jeu au moment où Lawarrée frappe le coup franc. C’est terriblement décevant d’être éjecté du tour final de cette façon. On bosse toute une saison comme des fous pour essayer d’atteindre des objectifs et tout est foutu en l’air en une seconde. En égalisant à cet instant, nous conservions toutes nos chances d’accueillir Hannut pour la finale, qui plus est le jour de mon anniversaire, il n’en sera rien. »

Jean-Luc Braida
 Si Braives l’a emporté sur le pré, les deux équipes ont partagé l’enjeu à la buvette.
Si Braives l’a emporté sur le pré, les deux équipes ont partagé l’enjeu à la buvette. ©doc

Et le coach de poursuivre. "Je n’en reste pas moins fier de mes joueurs et je n’ai rien à leur reprocher. Xhoris a encore prouvé qu’avec de petits moyens il pouvait réaliser de grandes choses et surprendre des formations à gros budgets. C’est une politique que nous allons continuer à défendre. On ne fera jamais de folie. Pour la saison prochaine nous stabilisons le groupe actuel, à l’exception de Botondo et de Da Silva qui nous quittent, et nous enregistrons les arrivées de Florian Bebronne (Aywaille B), Cédric Viera (Beaufays et ex Mormont) et de Pierre Bayonnet (Ouffet-Warzée). J’espère aussi récupérer un Noah Lawarrée définitivement débarrassé de ses problèmes aux genoux tandis que Nicolas Mackels, le grand malchanceux de cette fin de saison, se fera opérer des croisés début juin et sera indisponible pour la reprise."