VESTIAIRES

Fataliste mais tout de même lucide, le coach Marc Segatto. « Il nous restait trois finales, et nous avons déjà perdu la première. Il est compliqué de remporter un match lorsqu’on offre des buts à l’adversaire comme ce fut le cas face à Rebecq. Et puis comme à notre habitude, la roue ne tourne pas pour nous. On se rend compte que chaque point que nous avons pris, nous le méritions. Il n’y a aucun point que nous avons pu glaner grâce à un coup du sort, la réussite ou la chance. »

La Rédaction de L'Avenir
VESTIAIRES

Segatto: "Pas facile"