Les Stockalis dépassés après la pause

Heureusement pour eux, leurs poursuivants font aussi du surplace. Mais Stockay n’est pas encore sauvé totalement. 

J.F. D.
Les Stockalis dépassés après la pause

Grâce à une bonne organisation, les visiteurs sont parvenus à faire illusion pendant la première demi-heure. Mais dès que l’équipe locale est parvenue à trouver ses deux attaquants, il n’y a plus guère eu de suspense, d’autant qu’après deux occasions galvaudées par Serme, Otu entamait son récital. À la reprise, Ouahouo doublait la mise d’une belle tête plongeante, après une subtile déviation d’Otu. À charge pour ce dernier de sceller le score d’une belle volée, permettant à son équipe de savourer son succès bien avant le coup de sifflet final. " Heureusement, nos poursuivants ont tous perdu. L’idéal serait de profiter de la venue, dans deux semaines, d’une équipe de Solières qui, à ma connaissance, n’a plus grand-chose à gagner dans ce championnat, pour nous mettre définitivement à l’abri et clôturer cette saison très laborieuse sur une note positive. Nous avons, de plus, encaissé des buts un peu trop facilement. Après des débuts encourageants, notre défense a montré des signes de fébrilité assez inexplicables ", analysait après coup Marc Grosjean.