Waremme B était juste un poil trop court

Trop d’absences et une dernière balle mal gérée ont contraint les Wawas à la défaite alors qu’ils avaient réussi une belle remontée.

Didier Delmal
 Les Waremmiens ont eu la balle de victoire entre les mains.
Les Waremmiens ont eu la balle de victoire entre les mains. ©Yves Bircic 

Comme prévu, c’est avec une équipe déforcée et déséquilibrée que les Wawas débarquaient à Spa. Avec une périphérie privée de Ceulers, Piedboeuf et Corvers, les Hesbignons ont dû s’adapter. " On a fait des repositionnements de joueurs, ce qui n’est jamais simple pour la cohérence offensive", soulignait un Maxime Gaudoux, directement confronté à un manque de réussite des siens. "  Les automatismes sont alors différents et on a eu du mal avec notre pourcentage. Mais les gars ont tout donné défensivement, se battant sur tout. "