VESTIAIRES

Le médian faimois ne cherchait pas d’excuses. « C’était un jour sans. On ne méritait pas plus. On recevait l’un des derniers après 9 matchs sans défaite. Nous avons peut-être cru que ça allait aller tout seul. Je n’ai pas d’autre explication. Il n’y

La Rédaction de L'Avenir
VESTIAIRES

Henri Mailleux: "Jour sans"