«Le parcours était vraiment magnifique»

Tennisman dans l’âme, Werner Spoden est venu courir les presque six kilomètres avec son amie, Nathalie Dabompré. Pour ce coureur occasionnel, les foulées de Tihange ont encore une fois tenu à leur réputation. « On sait que quand on court ici, on aura

La Rédaction de L'Avenir
«Le parcours était vraiment magnifique»

Une fois la course terminée, l’heure est à la récupération.Pour les deux amis, il était important de s’hydrater car les six kilomètres étaient bien éprouvants. " Le début de la course était assez doux, ça allait.Par contre après, ça a commencé à monter méchamment.Nous n’avons plus eu de répit (sourire)."