Le centre culturel de Saint-Georges n’est plus reconnu et sans subvention pendant 6 mois

Le centre culturel saint-georgien vient de voir sa reconnaissance suspendue pour 6 mois. Cela veut aussi dire qu’il ne sera pas subventionné. Mais le personnel reste motivé.

Anne-Françoise Bertrand
 L’équipe du centre culturel veut et va tout faire pour ramener le public dans ses murs d’ici le 30 juin.
L’équipe du centre culturel veut et va tout faire pour ramener le public dans ses murs d’ici le 30 juin. ©Heymans 

L’annonce de la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard de suspendre la reconnaissance du centre culturel (et la subvention qui va avec) n’a surpris personne à Saint-Georges. C’est que la situation du centre culturel a été compliquée ces dernières années et que la nouvelle équipe, malgré le travail abattu depuis novembre 2021, n’a pas encore pu répondre à tous les critères exigés par la FWB. Premier point d’achoppement: la direction. Le directeur, en congé maladie longue durée, n’a pas voulu d’un départ anticipé ou d’un licenciement (réclamé par l’inspection de la FWB). Or, son poste doit être occupé. La FWB ayant refusé que le centre culturel en engage un faisant fonction (puisqu’officiellement, il y en a un en place), celui-ci a contourné le décret en embauchant un coordinateur, Thomas Brugmans, en octobre 2021. "Il fallait un capitaine sur le bateau", assure ce dernier. D’autant plus que le bateau coulait: une programmation des plus "light" (et presque plus que du jazz) et de moins en moins de public et d’interactions avec la population.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...