Nos étoilés, pas obsédés par une deuxième étoile au Michelin

Nos chefs régionaux conservent leur Macaron et leur Bib dans le Guide Michelin 2021. Sans obsession d’une étoile en plus.

Jacques LEMOINE
J.L.
Nos étoilés, pas obsédés par une deuxième étoile au Michelin
Arabelle Meirlaen, Green star et Révélation de l’année pour le Guide Michelin. ©Doc

La sortie du Guide Michelin reste un événement dans le monde de la gastronomie. Les critiques et la presse s’accordent de plus en plus sur le manque de cohérence de cette institution dont la crédibilité est remise en cause par de nombreux chefs. Marqué par une forte orientation communautaire vers la Flandre, le célèbre guide rouge semble suivre une forme de pression, voire de populisme dicté par les internautes. Un seul nouvel étoilé à Namur («Attablez-vous»), soit 3 en Wallonie contre 10 en Flandre (un 3*, deux 2* et sept 1*). Les chefs et cheffes de notre région sont confortés dans la reconnaissance d’étoile. Et de Bib gourmand: à Huy (Cadre Culinaire et Caves Gourmandes), Neupré (L’Apropos) ou Wanze (Lucana).

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...