Cette fois, Saint-Georges A n’a pas le droit à l’erreur

Cette saison, Saint-Georges A n’aura qu’un seul mot à la bouche: le titre. La première formation du matricule 193 sait qu’elle sera attendue.

T.B.

«Sur papier, nous sommes une des trois plus grosses équipes de la série mais les noyaux peuvent encore évoluer, souligne Alain Simon qui entamera ce week-end sa… 45e saison pongistique. Si nous sommes plus forts que la saison dernière? Non, je ne pense pas. La force de l’équipe dépendra surtout des trois premiers joueurs. Si ceux-ci sont réguliers et ont envie de jouer, alors, oui, on peut réaliser de belles choses.»