Remicourt: l’eau reste impropre à la consommation jusqu’au moins jeudi, selon la SWDE

L’eau de distribution reste impropre à la consommation jusqu’au moins jeudi dans le village de Hodeige, dans l’entité liégeoise de Remicourt, a indiqué mercredi midi le porte-parole de la société wallonne des eaux (SWDE) Benoît Moulin à l’agence Belga.

 Société wallonne des eaux
Société wallonne des eaux ©EdA

"Il reste encore des traces de contaminations bactériennes de la famille des clostridiums perfringens dont la souche est particulièrement résistante", explique le porte-parole de la SWDE.

Les résultats sont ceux de prélèvements effectués mardi au robinet de la cuisine d’une habitation située le long de la rue de Maladrie, à Hodeige.

"Comme cette rue croise d’autres voies, il subsiste un risque théorique de circulation des substances ailleurs. Par précaution, nous maintenons donc l’avis de non-potabilité sur l’entité de Hodeige jusqu’à l’obtention des résultats des échantillons prélevés ce mercredi", a ajouté Benoît Moulin.

La SWDE poursuit des manœuvres de purge du réseau en vue d’évacuer définitivement les résidus de contamination. 

La SWDE dément par ailleurs certaines rumeurs selon lesquelles il y aurait des problèmes dans d’autres quartiers de Remicourt. Tous les contrôles effectués depuis une semaine attestent que seul le village de Hodeige est concerné.

L’eau a été déclarée non-potable, mercredi dernier, à cause d’une pollution aux matières fécales survenue après un incident technique à la station de traitement des eaux usées de l’Association Intercommunale pour le Démergement et l’Épuration des communes de la province de Liège (AIDE) située à Oreye.

L’eau du réseau peut continuer à être utilisée pour tous les usages autres qu’alimentaires.

La SWDE et les services communaux poursuivent l’approvisionnement de la population en bouteilles d’eau.