Eau polluée à Hodeige: «Des personnes sont malades depuis 5-6 jours»

Des habitants sont malades depuis bientôt une semaine à cause de la pollution de l’eau de distribution constatée à Hodeige, dans l’entité liégeoise de Remicourt, a indiqué mardi le bourgmestre Thierry Missaire à l’agence Belga. Une réunion d’information à la population est prévue mardi à 11h00.

 Concernant l’avis de non-potabilité, il reste d’actualité. Des résultats d’analyses de l’eau de distribution sont encore attendus mardi après-midi.
Concernant l’avis de non-potabilité, il reste d’actualité. Des résultats d’analyses de l’eau de distribution sont encore attendus mardi après-midi. ©Yves Bircic

Le bourgmestre remicourtois s’est dit inquiet de l’état de santé de plusieurs habitants de Hodeige qui ont été touchés, la semaine dernière, par la pollution de l’eau de distribution.

"Des personnes présentent des symptômes aggravés et persistants, elles sont malades depuis cinq à six jours", explique Thierry Missaire.

Lundi, les autorités communales de Remicourt ont rencontré des représentants de l’Agence régionale pour une vie de qualité (AViQ) et de la Société wallonne des eaux (SWDE) pour envisager les suites à réserver à la situation de crise.

Une réunion avec les habitants concernés est annoncée ce mardi à 11h00. "Nous y expliquerons comment nettoyer et désinfecter les équipements domestiques. L’AViQ fera état des contacts qu’elle a pris avec les médecins de la zone. Nous évoquerons aussi les modalités concernant les indemnisations et remboursements des frais engagés par les habitants à cause de la pollution", précise le bourgmestre, ajoutant qu’un toutes-boîtes est en cours de distribution à ce propos.

Concernant l’avis de non-potabilité, il reste d’actualité. Des résultats d’analyses de l’eau de distribution sont encore attendus mardi après-midi.

L’eau de distribution est déclarée impropre à la consommation depuis mercredi dernier dans le village de Hodeige. En cause, une contamination bactérienne liée à la présence de substances d’origine fécale dans l’eau, survenue sur le réseau au départ d’une station d’épuration des eaux usées de l’Association intercommunale pour le démergement et l’épuration des communes de la province de Liège (AIDE).

Une seconde source de contamination de l’eau potable a été décelée durant le week-end chez un particulier.