Des peines de prison définitives pour une culture de cannabis

Un prévenu avait été acquitté, l’autre avait écopé de 6 mois. En appel, l’un a été condamné et la peine de l’autre aggravée.

J.D.S.
Des peines de prison définitives pour une culture de cannabis
Le cannabis était cultivé à Hodeige. ©Doc

Dans ce dossier, la principale culture de cannabis se faisait au domicile d’un sexagénaire de Hodeige (Remicourt), où il tient un manège, à quelques kilomètres de Waremme. Un de ses copains (41 ans) y a participé activement, selon la cour d’appel de Liège, et des éléments ou composants électriques indispensables à la cannabiculture ont été saisis dans son garage personnel, à Cheratte (Visé). Mais l’intéressé niait énergiquement, prétendait qu’il n’avait jamais vu cette plantation et affirmait avec force qu’il n’était jamais intervenu dans la mise en place et l’entretien de celle-ci.