Cimetière: le collège prend un avocat

Le collège communal de Remicourt réagit face à la polémique concernant le cimetière de Remicourt. Un avocat pénaliste va être engagé.

Priscilla Lenaerts
Cimetière: le collège prend un avocat
La saga du mur du cimetière est encore loin de la conclusion avec l’entrée en lice d’un avocat. ©Eda

Des ossements ont-ils réellement été aperçus et déplacés lors des travaux du cimetière de Remicourt? C'est la question que se pose actuellement le collège communal, d'une seule et même voix. Au moment des travaux, il y a près d'un an, un ouvrier aurait indiqué aux citoyens voisins du cimetière que des restes humains étaient sortis de terre. Mais le collège n'en aurait jamais été informé… «Si le fait avéré, la ligne hiérarchique des ouvriers, dont le directeur général, aurait dû nous prévenir », affirme-t-il. D'après les membres, cela n'a jamais été le cas. Deux explications possibles selon eux: soit l'ouvrier a délibérément omis d'en parler, soit sa hiérarchie a fait de la rétention d'informations. «Le contremaître atteste qu'il n'y avait pas d'ossements », ajoute le collège communal.