Festival d’Avignon: le seul-en-chaise de Manon Lepomme

C’est le pied dans le plâtre que l’humoriste flémalloise Manon Lepomme a enchaîné 24 spectacles au festival off d’Avignon. Gros succès… Et marathon.

Sabine Lourtie
Festival d’Avignon: le seul-en-chaise de Manon Lepomme
Manon Lepomme s’est fracturé la malléole quelques heures avant son départ pour Avignon. ©Christine Coquilleau

Un véritable marathon. C'est en résumé ce qu'a vécu l'humoriste Manon Lepomme, originaire de Flémalle, qui a fait ses armes théâtrales à l'académie d'Amay. Du 7 au 31 juillet, elle était au festival off d'Avignon, dans des circonstances compliquées et pour le moins épiques puisqu'elle a joué ses 24 représentations… en chaise roulante. «Un seul-en-chaise», résume en riant la comédienne. L'aventure, qui se voulait une super-expérience, a en effet plutôt mal démarré. «Quelques heures avant mon départ au festival, j'ai glissé sur mon paillasson et suis tombée, me fracturant la malléole. Aux urgences, le verdict est tombé: un plâtre pour quatre semaines. J'étais dépitée. J'ai beaucoup pleuré mais pas question d'annuler le festival que je préparais depuis dix mois.» Le 6 juillet, après avoir raté de très peu son train à cause d'un embouteillage à Bruxelles, elle embarquait pour Avignon. Et le lendemain, à 17h, elle montait sur scène, en chaise roulante, pour présenter son nouveau one-man-show, «Non, je n'irai pas chez le psy». «Un plongeon sans filet, sans avoir pu répéter avec mon équipe qui, elle, était là depuis quelques jours déjà. C'était 100% freestyle.» Une première durant laquelle elle n'a pas été très à l'aise. «J'étais super-angoissée, crispée. Je n'avais toujours pas digéré l'accident et puis j'avais perdu tous mes repères sur scène.» Mais lors de la troisième représentation, c'est le déclic. «C'était parti. Je me suis complètement libérée. Je ne voyais même plus la chaise. Le public aussi l'oubliait complètement. Sur scène, j'ai réussi à trouver les mouvements adéquats, pour ne pas casser le rythme de la mise en scène.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.