À Remicourt, Christophe voulait se démarquer

«Je suis un petit peu rebelle. Pour la campagne, je voulais sortir de l’ordinaire. Je voulais montrer aux gens que je suis quelqu’un de jeune et dynamique. Je ne voulais pas être noyé dans la masse.»

A.W.
À Remicourt, Christophe voulait se démarquer
elections Remicort PS.jpg ©doc

Pour sa première campagne électorale, Christophe Dumont a voulu marquer le coup. Désigné treizième sur la liste socialiste de Remicourt, le trentenaire s'est dit qu'il avait une carte à jouer. «Le 13 est évidemment un nombre qu'on retient plus facilement et avec lequel il y a moyen de jouer. Même si en 2006, le numéro treize avait fini à la dernière place», sourit-il.