Le plan pluie est adopté

Alors que mardi soir les orages s’abattaient, le conseil communal de Remicourt adoptait à l’unanimité son plan pluie.

Cédric BLANCKAERT

Les inondations de l'été 2008 sont encore bien présentes dans l'esprit des Remicourtois. Il y a 3 ans, une réflexion avait été lancée avec les services agricoles de la Province. L'expérience du Wateringe de Saint-Trond et de la commune voisine de Donceel ont servi d'exemples. À quelques mois des élections, le plan pluie est donc ficelé. Il restait à voter le règlement qui y est lié. Chose faite, depuis hier soir, à l'unanimité. Les agriculteurs pourront désormais signer une convention avec la commune et de cette manière s'engageront à une série d'actions sur leurs terres. Comme par exemple la création de prairies fleuries, diguettes, tournières enherbées et beetle bank. «Ce n'est pas obligatoire mais les agriculteurs ont tout à y gagner. Ca leur permet aussi d'éviter l'inondation de leur propre champ, explique le maïeur Jean-Marie Heyne (PS). Un dédommagement est également prévu, à hauteur de 1 500€ par hectare aménagé.»