Celles perd chez le champion Gooik-Neigem Kick. Celles 8 2

Ambiance festive à Neigem où l'équipe locale a mis les petits plats dans les grands pour fêter sa montée en D2. Pas de quoi impressionner des Cellois qui donnent du fil à retordre dès le début avec un exploit individuel de Kaddour (0-1). Poussé par ses supporters, Neigem doit attendre le milieu de la première période pour égaliser. Une fois la machine en route, rien ne peut arrêter les leaders qui parviennent à prendre le large pour le retour aux vestiaires (4-1) avec toutefois un deuxième but entaché d'une faute sur le gardien cellois. «On n'a pas été favorisé par l'arbitrage alors que Neigem n'avait pas besoin de cela pour faire la différence. Sans doute, les deux arbitres voulaient-ils aussi participer à la fête locale ! Devant près de 300 personnes, Neigem a eu du mal à inscrire son premier but mais ensuite, ils sont parvenus à creuser l'écart. On n'a jamais été ridicule mais physiquement, ils étaient au-dessus. Je regrette juste que la défaite soit aussi sévère », explique l'entraîneur cellois Nicolas Gustin. En effet, même si l'écart final peut laisser croire à une démonstration, il n'en fut rien puisque le Kickstar a toujours fait bonne figure jusqu'au terme de la rencontre. «Un 8-5 par exemple aurait mieux reflété le match. Maintenant, je félicite cette équipe qui s'est montrée supérieure tout au long du championnat. Neigem possède le meilleur attaquant de la nationale 3 qui est vraiment impressionnant. Leur organisation était au top, ça montre encore la différence qui existe entre nos deux clubs .» V.F.