Hognoul étrille Momalle, dépité

Momalle n'a pas fait le poids face à une équipe d'Hognoul qui a trouvé le chemin des filets comme à la parade. La résignation domine.

Anthony Rizzi
Hognoul étrille Momalle, dépité
13561664 ©© EdA

HOGNOUL 6

MOMALLE 1

Momalle allait-il surmonter la déception de cette fin de semaine après l'affaire Pinet? La question était évidemment sur toutes les lèvres sur le coup de 15h. Et la réponse s'est formulée en deux temps. Après 8 minutes, en effet, on pense que Momalle sera concerné et aura envie de sortir un tout gros match avec, peut-être, comme objectif l'envie de signer un historique 18 sur 18, histoire de sauver in extremis sa tête en P3. Lokola fait illusion pour Momalle: il part seul face à Pirlet, mais sa frappe trouve le pied du portier local. Ce sera là le seul fait d'arme des Momallois, apathiques, résignés et sans aucune envie. Comme si la décision du C.P. du 7 avril, qui devrait retirer 18 points à Momalle, était déjà tombée.

Le reste de la rencontre est à sens unique. Car dans la foulée de cette occasion, Hognoul prend clairement le match à son compte. Et plante un premier but de toute beauté : une longue passe de Driessens sur la gauche arrive à Suray qui place une demi-volée dans le coin opposé (1-0).

Déjà affaibli pscychologiquement, Momalle recule tant et plus et ne montre rien. Le 2e but tombe logiquement : un centre de l'excellent Galowski, de nouveau seul sur le flanc droit momallois, arrive sur Otto qui ne laisse aucune chance à François, l'ancien gardien... de Momalle (2-0).

Le but de Dor, juste avant la pause, ne relance même pas la partie tant Hognoul est supérieur. Galowski se se promène dans l'axe momallois pour planter le 3e but tandis qu'en soixante secondes, Hognoul plante deux nouvelles roses. «C'est triste de voir ça, glisse François Pinet, le joueur à la suite duquel l'affaire est arrivée et qui assistait en spectacteur à la rencontre. Je me sens coupable, terriblement.» Pas de quoi, François. Parce qu'hier, Momalle a joué comme une P4. Et ce n'est pas la fin de la rencontre un peu plus équilibrée, avec un dernier but local et quelques escarmouches momalloises, qui allait changer la donne. La fin de saison risque d'être extrêmement longue pour les Hesbignons plus moribonds que jamais

Arbitre : M. Castiau.

Buts : Suray (12e 1-0), Otto (35e 2-0), Dor (44e 2-1), Dias (52e 3-1), Dias (60e 4-1), Galowski (61e 5-1), Monet (70e 6-1).

Cartons jaunes : Driessens, Noël, Lokola.

HOGNOUL : Pirlet, Gatsinski, Dias, Deprez, Driessens, Hinnesdaels, Otto (76e Frau), Libert (73e Vaneecke), Galowski, Suray, De Léonardis (62e Monet).

MOMALLE : François, Dor, Delcour, Petitjean, Lokola, Adam, Bronckart, J.P. Goreux (5e Schauwen), Lemaire, F. Goreux (46e Gilles), Noël.