Les Moines ont soufflé 25 bougies

Pour fêter leur quart de siècle, les Moines chartreux ont proposé des produits originaux lors de leur dégustation. L'occasion de faire le point.

Jefferson Yans
Les Moines ont soufflé 25 bougies
12882083 ©© EdA

Un quart de siècle, ça se fête. D'autant plus dans le chef des Moines chartreux de Pousset qui ne laisseraient filer une occasion de faire la bringue pour rien au monde. Spécialistes des dégustations de bières en petit comité, ils n'hésitent pas à partager leurs trouvailles avec la population poussetoise.

«Lors du week-end de la Pentecôte, nous avons invité les citoyens à nous rejoindre dans les rues du village, explique Pol Jacob, grand ecclésiastique spécialiste du folklore et du guidon. Ils devaient simplement sortir de chez eux avec un verre que nous nous chargions de remplir. Au total, nous avons vidé une quinzaine de fûts

Créée en 1985, la confrérie s'est également retrouvée au restaurant la Vieille Forge pour partager un souper d'anniversaire. «Nous clôturons ainsi cette année festive lors de notre traditionnelle soirée dégustation. Nous proposons six trappistes, mais aussi une gueuze et des bières blanches et d'abbayes. »

Chaque année, la confrérie propose des trouvailles comme la Joup. «Quand un moine voit une nouvelle bière, il achète un casier afin que nous puissions la goûter. Et celle-ci est assez surprenante. Tout comme la Pier Kloeffe qui résulte d'une production très locale du côté de Blankenberge. D'ailleurs, le bac de vidanges nous restera sur les bras

Pour proposer quatre originalités telles que celles-ci, la Chèvremont ou la Tempelier, les moines en ont goûté un paquet. «Plus d'une trentaine. Notre but est d'en découvrir un maximum et de partager avec les autres celles qui en valent vraiment la peine

La confrérie entretient évidemment son côté folklorique en intronisant des membres d'honneur. «Il s'agit de deux couples, Roger Keppenne, René Laruelle, Dominique de Couvreur et Bernadette Bayard, énumère Pol Jacob. Lors du week-end de Pentecôte, ils sont venus à notre rencontre déguisés en curés et béguines pas très catholiques. Nous voulions les remercier d'avoir animé notre petite manifestation. D'autant que ce sont des fidèles ».