Hodeige, ton univers impitoyable

Comme l'ont souligné Henri Maquoi et Jean-Marie Heyne, le chantier de rénovation de l'école n'a pas été un long fleuve tranquille. Que du contraire, il relève plutôt du torrent de haute montagne que du trajet méandreux d'une rivière de plaine.

Le dossier prend sa source en 1997. « Au départ, c'est l'école de Momalle qui devait être rénovée, mais l'acceptation par la Communauté française d'occuper une partie de l'école des Mésanges avec l'espoir de rapidement la racheter va changer la donne. Si bien qu'en 1999, le projet de réhabilitation de l'école de Momalle est remplacé par celui concernant la rénovation de l'école primaire de Hodeige située rue Joseph Corrin . »

Cette demande est renouvelée plusieurs fois sans résultat. Quant au bâtiment de la rue Terwagne abritant les classes maternelles, son état ne cesse de se dégrader. « Le centre de prévention de la santé et l'inspectrice scolaire rendent d'ailleurs des rapports toujours plus alarmants . »

En 2005, la Commune ne tient plus et lance un marché d'architecture. Trois ans plus tard, le conseil communal décide même de réaliser les travaux sur fonds propres. « Mais c'est là que la chance nous sourit . »

Une rencontre avec M. Deliège, président de la commission d'attribution des travaux de première nécessité, permet de faire avancer considérablement les choses. Si bien que les subsides espérés sont accordés en décembre 2008.

Après avoir fractionné le chantier en sept lots, l'entreprise générale responsable des travaux tombe en faillite. Et en trouver une qui veuille bien reprendre le flambeau n'a forcément pas été évident. Mais le bout du tunnel est atteint en ce mois de septembre 2010.J. Y.