Remicourt : Guy Baucant (Écolo) démissionne

Guy Baucant, le seul conseiller communal écolo, démissionne. Il quitte sa fonction parce qu'il est obligé de déménager. On a mis fin à son bail.

Anne JACQUEMIN
Remicourt : Guy Baucant (Écolo) démissionne
12260698 ©© EDA

Guy Baucant, le seul conseiller communal écolo remicourtois, démissionne de sa fonction. « C'est hier que j'ai adressé ma lettre de démission, non seulement au collège mais aussi, au conseil communal », explique Guy Baucant.

Officiellement, le conseiller communal écolo démissionne le 1er octobre. Et, ce n'est certainement pas de gaieté de coeur que Guy Baucant en est arrivé là. Guy Baucant est locataire d'une maison à Remicourt. « En fait, le 27 mars, j'ai reçu un courrier recommandé dont l'expéditeur est mon propriétaire. Il m'a annoncé mettre fin, prématurément, à mon bail. Je dois avoir quitté la maison pour le 30 septembre. Le propriétaire a besoin de l'habitation pour y loger son neveu. » Aujourd'hui, Guy Baucant est en plein déménagement. Il va bientôt partir pour le Sud de la France, à Canet Plage exactement. « C'est une belle région. Là-bas, je vais louer une petite maison. Il y a même une piscine et je suis à 3 minutes à pied de la mer. De plus, je serai constamment au soleil. » Guy Baucant a décidé de s'installer à l'étranger après avoir cherché un bien en location, tout d'abord à Remicourt. « Les appartements que j'ai visités ne me convenaient pas du tout. Alors, plutôt que d'aller louer quelque chose dans des communes avoisinantes, j'ai choisi de partir dans le sud de la France, suite à des recherches de locations sur internet. » C'est en 2006 que Guy Baucant a été choisi comme tête de liste par Écolo. Il a été élu avec 69 voix de préférence. « 69 voix auxquelles celles de la case « tête de liste » ont été redistribuées. En tout, j'ai donc obtenu 152 voix. » En 2006, Guy Baucant a été le seul élu de la liste Écolo et est ainsi devenu conseiller communal. Guy Baucant était également devenu administrateur au sein du Centre Funéraire de Robermont. « C'est un poste que je vais regretter d'un point de vue humain et social. » Professionnellement, Guy Baucant a travaillé aux chemins de fer. « Les cinq dernières années, j'étais secrétaire général du SIC c'est-à-dire, du Syndicat Indépendant pour Cheminots, un syndicat apolitique. J'en étais le porte-parole également. Et, comme ce syndicat est apolitique, je ne pouvais pas m'engager en politique. » Guy Baucant a ensuite connu des ennuis de santé et a été pensionné. C'est à ce moment-là qu'il s'est alors engagé en politique. Pourquoi chez Écolo ? « Cela s'est fait au hasard des rencontres. Notamment, avec Isabelle Durant, alors ministre de la Mobilité et des Transports, qui a été amenée, à l'époque, à gérer les problèmes de sécurité et de gestion des chemins de fer. »