Toutes les générations autour du mayeur

Les Journées du mayeur ont été couronnées de succès. Notamment les jeux intervillages qui ont mis beaucoup d'animation au sein du public.

Jefferson Yans
Toutes les générations autour du mayeur
12159861 ©© EdA

Les Journées du mayeur ont tenu en haleine toutes les générations de Remicourtois. Mais ceux qui ont le plus donné de leur personne, ce sont les organisateurs. Parmi lesquels Stéphane Abraham, président du Comité des Jeunes, et Jean-Marie Heyne, le bourgmestre, qui n'a su où donner de la tête durant ce week-end de festivités intenses.

Le mayeur a, c'est le cas de le dire, ouvert le bal le vendredi au cours de la traditionnelle soirée de la rentrée où près d'un demi-millier de personnes ont arpenté la piste de danse. Un nouveau record pour le comité organisateur.

Le lendemain s'annonçait plus calme avec le dixième tournoi de pétanque des Mâssi Rèkem. Dix-huit équipes s'y sont affrontées. Quant à Jean-Marie Heyne, il se préparait à accueillir les aînés de l'entité, invités par les autorités communales à partager un repas.

La journée phare, c'était évidemment le dimanche. Après un déjeuner offert aux deux cents premiers lève-tôt, tous se sont promenés le long de la brocante où près de septante exposants étaient installés aux abords de la gare.

Mais pas question pour le bourgmestre de s'attarder, les nouveaux habitants méritent un accueil digne de ce nom. C'est que Remicourt est une commune en plein boom démographique. Près de la moitié des 300 nouveaux arrivants étaient d'ailleurs présents. Et pour faire passer les discours et la présentation des élus, l'apéritif leur a été offert.

Un apéritif directement suivi du barbecue du mayeur. Trois cents convives en étaient. Et pendant que Jean-Marie digérait quelque peu son repas, Stéphane Abraham prenait le relais avec ses jeux intervillages, une nouveauté destinée à remplacer la coûteuse féria.

« Huit équipes de 8 personnes, dont au moins 2 filles, y ont participé, explique Stéphane Abraham.

Au final, c'est le Comité hesbignon de Fexhe-le-Haut-Clocher qui a remporté le classement au bout des 6 épreuves, devant le comité des jeunes de Verlaine et les Loozers, une équipe locale . »

Parmi les épreuves, le tir à la corde, une course relais parsemée d'obstacles ou encore un questionnaire varié. « On avait aussi imaginé le jeu du pendule où un participant harnaché était suspendu à un élévateur, un verre d'eau à la main. Ses équipiers devaient le faire balancer pour verser l'eau dans un tonneau placé plus loin. Les adversaires, armés de fusils à eau, pouvaient le gêner en tirant dessus. Sans oublier le jeu de l'omelette où les participants toujours plus éloignés les uns des autres devaient se renvoyer un oeuf sans le casser. Ca a mis une terrible ambiance . »

Bref, tout cela méritait bien un petit concert et un beau feu d'artifices pour clôturer les festivités.