Momalle doit encore apprendre

Les Momallois ont montré de belles choses face à Hognoul, mais ne sont pas encore au top de leurs possibilités. Patience : ça va venir d'ici peu.

Anthony Rizzi
Momalle doit encore apprendre
12137336 ©© heymans

Quelle belle série ! Quelle belle série, parce que, après quatre journées, on ne sait toujours pas qui va la dominer. Momalle ?

Ah, Momalle. Il faudra bien sûr compter sur lui et sur Serge Kouassi, et Jean-Christophe Noël et Christophe Adam. Mais dans quelle mesure ? Impossible de répondre maintenant.

Parce que Momalle est au même stade que Fraiture Sp., Haneffe, etc. Des atouts offensifs déjà clairement marqués. Momalle marque presque comme il veut. Mais il a encore du mal à rester concentré toute une partie. Face à Hognoul, ça n'a pas trop porté à conséquence puisque Momalle a finalement fait la différence.

« Oui, mais j'ai bien cru que j'allais devenir fou, rigole après coup Francis Matagne. Ce n'est pas possible de mener 2-0, de se la couler douce, et après de devoir compter sur un penalty pour s'imposer. Et pourtant, j'avais prévenu mes gars à la pause. Mais, bon, c'est chaque fois la même chose depuis le début de la saison... » Référence aux points perdus contre Strée, mais surtout Anthisnes (4-4).

« Il va falloir que l'on soit clair, dit Francis Matagne. Soit on arrive à sortir le bleu de travail et garder un résultat sans trop se faire peur, soit on est bon pour perdre des plumes face à beaucoup d'équipes cette saison. Il ne faut pas rêver : on sera attendu au tournant presque partout. Et ça, c'est un argument que l'on ne doit surtout pas oublier... »

« Le mental sera capital »

Il ne faut pas oublier non plus que hormis Knar et son attaque, Momalle présente le même visage que la saison dernière. Or, en B, la défunte saison, Momalle n'avait pas survolé les débats.

« Ce qui veut dire qu'en début de saison, le temps que cette équipe se trouve, il faudra un peu de temps, dit encore Matagne. Mais quand je vois à quel point ça semble serré jusqu'ici, je me demande si ça ne risque pas d'être pareil toute la saison. Le mental sera capital. Et l'envie d'émerger encore plus. » Deux qualités capitales pour affronter Haneffe jeudi soir. « Un match qui va nous permettre de nous situer encore un peu plus » insiste Francis Matagne.

Momalle est sur la bonne voie, mais a encore du boulot. Logique, non, le 8 septembre ?