Craninx a encore faim de foot

À Haneffe, la saison prochaine, on retrouvera encore le « vieux » Craninx dont la classe a de nouveau épaté cette saison.

Il a beau avoir 41 ans et être -désolé Christophe - tout doucement en fin de carrière, plus d'une fois cette saison, on a pourtant entendu son nom dans la bouche des coachs se prêtant au fameux jeu de l'équipe-type. « Mes trois points à Haneffe ? Euh, donnez-les au grand 5. Vous voyez un solide gars derrière qui tient la baraque ? » Oui, Craninx. On voit. Tout le monde voit.

Enfin, voit. Pas tant que ça car c'est oublier que cette saison, Craninx n'a disputé que quinze rencontres comme titulaire. « Ben oui, je deviens vieux, rigole-t-il. Depuis quelques saisons, je souffre de petits bobos physiques qui m'empêchent de jouer sur le long terme. Cette année, j'ai souffert du dos. Désormais, je ne tire plus aucun plan sur la comète. Non, je joue juste pour m'amuser et prendre un maximum de plaisir. » Mais, bon, quand on a connu la nationale et qu'on reste amoureux du foot, c'est parfois un peu dur à vivre, non ? « Franchement, oui, c'est dur, dit-il. Dans ma tête, je suis encore footballeur. Mais mon corps, lui, a parfois du mal à répondre. C'est frustrant. Je ne me dis cependant pas que je vais arrêter. Je vais jouer un maximum de temps un maximum de fois. » Et le coaching ? « Ah, pourquoi pas, dit encore l'ancien baron hutois. Mais, franchement, dans cette optique-là, je n'ai aucun plan en tête non plus. A priori, ça me tente, j'aimerais bien. Mais je ne suis pas du genre à aller pleurer. Or, un coach aujourd'hui doit postuler, ce qui n'est pas mon cas. Je déteste ça. C'est aussi quelqu'un qui amène des joueurs et de l'argent. Et moi, je ne suis pas du tout comme ça. Bref, on verra. Si j'ai une proposition, j'y réfléchirais à deux fois... » Haneffe reste sur une superbe saison avec cette place de quatrième qui lui a permis d'accéder au tour final. Et la saison prochaine ? « Là, on est encore sur notre petit nuage après cette belle saison, dit-il. Mais on sait qu'on va au-devant d'une campagne plus délicate. Il faudra confirmer et ce n'est jamais facile. Momalle revient dans la série A et ça va enlever une place dans le top 5, c'est sûr. Finir quatrième pour Haneffe qui est un petit club de village, c'est super. Mais faire ça chaque année, c'est très dur. On n'a pas transféré des noms, mais on a gardé les mêmes joueurs. Et ça, c'est peut-être notre plus belle réussite, je crois. » Les Thomas, Sciulara et autres Termini pourront aussi encore compter une saison sur les conseils du vieux sage. Et ce n'est pas négligeable non plus...