La boucle est bouclée pour Henri Labory, directeur général d’Ouffet

Le directeur général de la Commune part à la pension. Jugé comme un couteau suisse, l’homme est aussi réputé pour son humour. Qu’on aime. Ou pas.

 Henri Labory effectue son dernier jour de travail. Le directeur général, à «l’humour spécifique», dixit Caroline Cassart, était apprécié pour ses compétences et sa droiture.
Henri Labory effectue son dernier jour de travail. Le directeur général, à «l’humour spécifique», dixit Caroline Cassart, était apprécié pour ses compétences et sa droiture. ©EDA – P.A. 
Pascal ALEXANDRE

Sur les murs de son bureau, un dessin du Chat de Geluck qui s’exclame: "Et meeerde". À sa gauche, une plaque agrémentée d’une phrase en anglais qu’on pourrait traduire comme ceci: "Il m’arrive parfois de me parler à moi-même, quand j’ai besoin d’un conseil d’expert." Un peu plus loin, c’est une reproduction d’une œuvre de Magritte qui fait face au clavier de son ordinateur. Trois objets de décoration qui résument au fond assez bien la personnalité d’Henri Labory, à l’humour décalé.