L’Ouffetois frappe son voisin pour continuer à faire la fête

Un conflit entre voisins débouche sur une agression. Un Ouffetois risque une peine de travail.

Louis MATAGNE
L’Ouffetois frappe son voisin pour continuer à faire la fête
Venue de son côté se constituer partie civile sans conseil, la victime est prête à déballer au tribunal tout ce qu’elle a sur le cœur. ©Photo News

«Pour venir ici, c'est compliqué, mais pour aller chercher ses bières, je vous assure que ça va.» Elle était très remontée, la victime, notamment en remarquant la rangée de sièges vides devant l'avocate de la défense. Venue de son côté se constituer partie civile sans conseil, elle est prête à déballer au tribunal tout ce qu'elle a sur le cœur. Plusieurs fois, il faudra même la recadrer. «Mon tympan, ça va mieux, le trou est apparemment rebouché», rassure-t-elle.