Le château de Fraiture pillé

En mai 1940, le château de Fraiture, sis rue du Perron à Ouffet, fut pillé. La bâtisse était alors propriété des Pères oblates de Grivegnée et l’abbé Joseph Dehalleux, curé de Fraiture-en-Condroz, l’avait loué «pour les œuvres paroissiales et y faire des expositions de produits et machines agricoles, peut-on lire dans le dossier.

A.B.
Le château de Fraiture pillé
chateau.jpg

À cet effet, il avait un important matériel d’exposition et de vaisselle. Ce matériel et cette vaisselle étaient loués à d’autres communes qui organisaient elles-mêmes des expositions.»Dans sa déclaration, le curé évoque la disparition de 50 tréteaux pour tables, 75 m de tables, 100 m2 de voliges, 450 verres, 300 tasses, 200 assiettes plates et autant de profondes, 200 couverts… pour un total de 10249 francs. Joseph Dehalleux explique aussi que «les boiseries, planches, voliges et tables ont été transportées par les Allemands pour réparer leurs chariots, leurs lits…»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.