Les échecs, pour le plaisir et lutter contre l’échec scolaire

Le jeu d’échecs connaît le succès chez les élèves de l’école fondamentale de l’ARO. Un jeu et un sport pleins de promesses pour les enfants

Guy-pierre Crespin
Les échecs, pour le plaisir et lutter contre l’échec scolaire
Jeu d'échec à l'ARO ©ÉdA

Depuis plus d'un an, le jeu d'échecs est devenu un outil pédagogique à l'école fondamentale de l'ARO (athénée royal d'Ouffet). Cette initiative, on la doit à son directeur, Vincent Lecomte qui, en collaboration avec Marcel Defrère, président du club d'échecs Le MatOuffet et Jean Cultiaux, président du Cercle d'échecs d'Anthisnes, a pensé que ce sport cérébral pourrait s'inscrire comme outil pédagogique. Il l'a d'ailleurs expliqué aux parents dans une première lettre qu'il leur a adressée dès la rentrée de septembre 2011: «Le jeu d'échec sous la supervision d'un adulte, permet à l'enfant de se confronter aux tensions inhérentes à tout apprentissage. Il permet également aux jeunes d'être capables de se mesurer avec d'autres dans une compétition qui met en jeu une activité intellectuelle.»